L’énigme des césures

S’il est bien une chose étrange dans le tarot de Viéville, c’est la présence de coupures, généralement verticales, sur certaines cartes.

Vous en trouverez ci-après quelques exemples tirés des arcanes mineurs.

cartes_LABO.inddcartes_LABO.inddcartes_LABO.indd

Voici encore deux exemples de césures tirés des arcanes majeurs et un autre exemple, une césure horizontale, tiré d’un arcane mineur, le Dix de coupe :

cartes_LABO.inddcartes_LABO.indd

cartes_LABO.indd

Il existe d’autres césures dans le Viéville, et même des amorces de césure beaucoup plus discrètes.

cartes_LABO.indd

L’interprétation de ces césures est difficile mais  possible parce qu’elles sont relativement nombreuses dans le Viéville. Si l’on applique la clé de l’orientation avec le passé à l’est (la droite de la carte) et le futur à l’ouest (la gauche de la carte) alors les césures deviennent parlantes, spécialement sur les arcanes majeurs.

Disons nettement que l’hypothèse d’une erreur du graveur ou d’une fente du moule en bois est éliminé par la fréquence et la précision de ces césures. On peut formuler l’hypothèse que ces césures sont une indication supplémentaire fournie par le maître-cartier.

Vous trouverez les essais d’interprétation de ces étranges césures dans les deux volumes « Les Mystères du tarot de Viéville, essai de décryptage d’un tarot ésotérique du XVIIème siècle« , disponibles à la boutique.