Le livre de l’interprétation du tarot de Viéville

A partir de mes deux ouvrages Les Mystères du tarot de Viéville où je m’employais à décrypter le lumineux message du Viéville, je vous propose maintenant un petit ouvrage, Interprétation du tarot de Viéville, qui offre une synthèse de la signification de chacune des 78 cartes. A l’aide de ce livre de poche de 111 pages au format 18 x 11 cm vous trouverez une explication synthétique de chacune des arcanes du jeu. Ce sera une aide appréciable pour la divination (avec une méthode de tirage à 7 cartes, mineurs et majeurs rassemblées, particulièrement parlante) mais aussi une possibilité supplémentaire de comprendre ce magnifique tarot.

Couv Interprétation format carréVous trouverez ce livre, ainsi que le coffret avec le jeu et le livre ici : 

[button font_size= »20″ color= »#000000″ text_color= »#ffffff » icon= » » url= »http://editions-sivilixi.com/fr/boutique/ » width= » » target= »_self »]Commander[/button]

Le tarot est le Petit Monde, la représentation du Grand Monde, exactement comme une mappemonde est la représentation de notre globe terrestre. C’est la représentation microcosmique du macrocosme.

Cette aspect universel du tarot – la Rota – en fait un outil idéal de divination : tout comme le navigateur s’oriente avec son jeu de cartes marines, le consultant s’oriente dans la vie avec les cartes du tarot.

Même si, à mon sens, la divination n’est pas le but premier du tarot, le tarot de Viéville, avec sa stupéfiante précision et sa grande cohérence, se prête merveilleusement à la divination.

cropped-en-tete1.jpg

Comme extraits de Interprétation du tarot de Viéville je vous propose l’introduction et l’interprétation de la série des deniers  :

Avant-propos

Les interprétations du tarot de Viéville sont basées sur mon livre Les Mystères du tarot de Viéville, essai de décryptage d’un tarot ésotérique du XVIIème siècle ; le premier volume consacré aux 22 arcanes majeurs et le second consacré aux 56 arcanes mineurs.

Ce petit livre sur l’interprétation du tarot de Viéville est l’exact inverse de ces deux ouvrages car il donne des 78 arcanes une synthèse analytique courte, fonctionnelle et pratique mais qui reste reliée à l’essence spirituelle du tarot. Car celui-ci nous enseigne que la Matière ne peut exister sans l’Esprit et c’est pourquoi cette petite étude s’est efforcée de maintenir et révéler le plus possible ce lien où la Terre rejoint le Ciel.

En définitive les deux volumes du livre Les Mystères du tarot de Viéville sont complémentaires de ce livre d’interprétation. Ces deux volumes permettront à l’étudiant soucieux de perfectionner sa connaissance et sa compréhension du tarot de comprendre les mécanismes de cryptage du tarot, les mythes qui s’y rattachent, finalement de saisir le message spirituel du tarot et d’offrir d’encore plus profondes analyses des tirages.

Pourquoi le tarot ?

Le tarot est une représentation symbolique de notre univers matériel, le monde. À l’image de la mappemonde, la carte géographique qui représente le monde, il est une représentation sur une petite échelle de notre globe, la terre.
C’est ainsi que le tarot, le petit monde, est le reflet de l’univers, le grand monde ; au même titre que l’Homme microcosmique est à l’image de l’Univers macrocosmique, comme le disent les occultistes.
Aussi, un tarot cohérent se doit de refléter toutes les caractéristiques, visibles et invisibles, de notre monde.
Si l’on y réfléchit bien, c’est une énorme gageure car sur une surface minime (moins d’un mètre carré) dans un fourmillement de détails, le tarot doit symboliser la quintessence de notre monde dans un subtil équilibre entre complexité et simplicité.

Pourquoi avoir choisi le tarot de Jacques Viéville ?

Peut-on donner une interprétation significative des arcanes mineurs avec les tarots modernes dont nous disposons aujourd’hui ? Il semble bien que non vu que la majorité de ceux qui pratique le tarot divinatoire n’utilise que les vingt deux arcanes majeurs.
Quelle peut être la cause de la désaffection pour ces 56 arcanes mineurs ?
Simplement la perte de sens. Si l’on compare attentivement les tarots contemporains avec le tarot de Viéville on est frappés par la différence : les tarots modernes ont effacé la majorité des détails qui faisait la richesse des tarots anciens. Résultat, nous avons des arcanes schématiques, dépouillés et qui sont devenus indéchiffrables. Ainsi on peut dire que les arcanes mineurs des tarots modernes sont stériles.
Ce n’est pas le cas du tarot de Viéville où une grande variété de détails forme un ensemble cohérent que l’on peut comprendre si l’on applique des clés de compréhension, de décryptage. Alors, les arcanes deviennent parlants ; ils sont vivants.

Précision de la représentation : le détail signifiant.
Par bonheur le tarot de Viéville est préservé, « dans son jus » : nul détail n’a été retranché par un quelconque copiste révisionniste. Nous avons la chance d’avoir là un authentique tarot, témoignage d’un savoir ancien, d’une symbolique précise et riche de sens. Mon travail d’édition a été d’offrir au public une reproduction du tarot de Viéville la plus fidèle possible à l’original (format, couleurs, détails) et mon travail de décryptage a été de pouvoir offrir une analyse qui en dévoile le plus possible la richesse, l’extraordinaire puissance symbolique.
« Le diable se cache dans le détail » dit-on. Rien n’est plus vrai pour le tarot de Viéville. L’analyse des détails et leur corrélation nous dressent un portrait vivant de l’arcane. C’est alors une véritable histoire que nous conte l’image.
Ce petit livre d’interprétation en est une synthèse.

Le tirage à sept cartes

Voilà un tirage simple dans son principe qui utilise les 78 cartes du tarot. Il demande de connaître les arcanes mineurs mais autorise une grande précision dans l’interprétation.
Les 78 cartes du jeu sont mélangées et sept cartes sont tirées. Elles sont disposées face au consul-tant : la première à sa gauche, les autres en suivant et la septième terminant le tirage à sa droite.

Schéma tirage 7 cadré
La première carte donne la tendance passée, la quatrième donne la tendance présente et la septième donne la tendance future. La deuxième et la troisième carte donnent l’articulation entre passé et présent ; la cinquième et la sixième donnent l’articulation entre présent et futur.
Les arcanes majeurs tirés, s’il y en a, sont davantage des grands principes et donnent généralement une qualification plus spirituelle au tirage car ils sont avant tout du domaine de l’Esprit, les grands principes qui régissent notre univers. Un tirage à sept cartes uniquement composé d’arcanes mineurs le qualifie concrètement ; l’aspect matériel domine.
Ce tirage à sept cartes est en résonance avec le schéma du chandelier à sept branches (décelable à l’As de coupe ) et donc plus spécifiquement avec les sept planètes. Ainsi la 1ère carte correspond à la Lune, le rêve ; la 2ème à Mercure, l’intelligence ; la 3ème à Vénus, l’amour ; la 4ème carte centrale au Soleil, la relation, le moi ; la 5ème à Mars, le combat, l’adversité ; la 6ème à Jupiter, la vie sociale ; la 7ème et dernière à Saturne, le projet.

Chandelier et planètes
Les caractères associés aux planètes sont indicatifs et ne doivent pas être pris au pied de la lettre. Ils sont tout au plus une généralité, forcément incomplète. Le lecteur féru d’astrologie qualifiera plus largement les caractères des planètes et donc y trouvera davantage son compte.
On pourra faire correspondre à ce tirage d’autres symboliques, à la convenance de chacun, comme par exemple de faire correspondre les sept premiers arcanes majeurs avec les sept cartes tirées. Toutefois l’essentiel est que le nombre sept est un chiffre clé du tarot parce qu’il est le chiffre harmonique de l’ésotérisme. On peut décomposer le tarot en 77 cartes plus une, le mat, l’arcane sans chiffre et inclassable (inclassable parce qu’il peut jaillir à tout moment, à l’improviste). Le tarot s’ordonne admirablement en 11 séries de 7 cartes où de un à sept à chaque fois s’affiche une progression. Voilà pourquoi le tirage à sept cartes entre en résonance sympathique avec le tarot.
Surtout, ce tirage a le grand avantage de l’unité car il fait appel à la totalité des cartes du tarot. Il existe bien d’autres sortes de tirage mais c’est à mon sens se priver de la force de la Rota, de la puissance du tarot, que de se limiter à un tirage avec les seuls 22 arcanes majeurs.

L’entourage

La loi d’attraction et de répulsion dont le neutre est l’équilibre est à l’œuvre dans les arcanes du tarot. Ainsi, certaines situations amèneront des résistances et/ou des améliorations, ainsi qu’une réaction neutre, d’indifférence. Par exemple, quand vous présentez un projet à quelques personnes, certaines seront contre, opposées, d’autres pour, enthousiastes et prêtes à vous aider, d’autres encore seront hésitantes ou indifférentes, neutres.
Comme le cosmos, le tarot est soumis à la Loi universelle d’attraction et de répulsion. Ainsi, une carte sera, au choix, ou en affinité, ou neutre ou hostile vis-à-vis d’une autre ; et parfois dans une relation très forte d’amour/haine.
Donc, en vertu de cette loi, pour se familiariser avec cette qualité des cartes, dans un premier temps attachez-vous aux cartes qui vous attirent ou vous repoussent le plus ; parce que c’est dans les extrêmes que s’expriment le mieux les polarités. Par exemple comparez l’arcane XV et l’arcane XXI ; tout les oppose car spirituellement l’androgyne du Monde a vaincu sa nature terrestre alors que le Dyable est encore au plus profond de la matérialité.
C’est cette qualité de la loi d’attraction et de répulsion qui va conditionner le sens droit ou renversé d’un arcane. Ainsi dans le tarot divinatoire, par convention une carte est dite renversée lorsqu’elle est positionnée à l’envers ; par exemple, une épée est dite renversée lorsque la pointe est dirigée vers le bas. C’est conventionnellement une méthode pour définir le pôle négatif de sa signification. Ainsi, avant un tirage il suffira de mélanger les cartes dos visible dans tous les sens pour obtenir que certaines seront dans leur sens normal (on dit alors que la carte est droite) et d’autres renversées. Toutefois, la pratique aidant, l’étudiant avancé dans la connaissance du tarot préférera ne pas mélanger sens dessus-dessous les cartes et celles-ci seront alors toutes dans leur sens initial, droites. La qualification de renversé sera alors donnée par l’ensemble des cartes du tirage. Donc, comme la mauvaise compagnie peut avoir un effet d’entraînement délétère, une influence néfaste sur le bon élément, alors l’entourage des autres cartes influencera le sens général du tirage. C’est dans ce sens qu’il faut comprendre la mention « selon l’entourage ».

Les significations multiples et la carte renversée

Il est un fait remarquable c’est qu’un arcane représente systématiquement une chose et son contraire. C’est le principe de polarisation dans lequel le pôle positif ne peut exister sans le pôle négatif, et inversement. Par exemple le jour sans la nuit ne serait que dévastation parce que ce ne serait plus que l’activité sans le repos. Ainsi la polarisation exprime l’équilibre.
En définitive, le principe de polarisation est à la base de l’univers. Sans polarisation, il n’y aurait pas de choix possible et donc le libre-arbitre – ce qui fait l’essence de l’Homme – ne pourrait s’exprimer. Que vaudrait la vie et où serait l’expérience si une puissance nous dictait à chaque instant le bon choix à faire ? Le libre choix est le sel de la vie.
Donc, dans le tarot nous trouverons un aspect et son contraire et il serait vain d’attendre du tarot qu’il agisse comme une puissance qui nous dicte-rait infailliblement ce que nous avons à faire de mieux. Ce sera toujours à nous de choisir entre au moins deux choix. Le tarot est simplement un outil pour nous éclairer en faisant ressortir, en reflétant les aspects les plus obscurs qui sont à l’œuvre.
En conséquence, par convention nous avons défini le pôle positif par la carte dans son sens habituel, évident, et le pôle négatif par la carte renversée.
Là où les choses se compliquent c’est qu’une carte exprime plusieurs niveaux, plusieurs hauteurs de valeur en quelque sorte. Ainsi un arcane – et sur-tout un arcane majeur – pourra avoir un sens occulte, un sens spirituel, un sens intellectuel, un sens moral ou émotionnel et un sens matériel ou physique. Mais pour nous aider à y voir clair nous ressentons qu’une signification n’est jamais très éloignée de sa signification voisine et qu’il y a une liaison, un sens commun.
Nombreux sont ceux qui voudraient une signification unique claire et nette, afin de pouvoir trancher facilement et donner une interprétation définitivement évidente. Il est possible de donner un seul sens à un arcane, un sens définitivement « pratique ». Mais ce serait se limiter, s’amputer de l’essentiel et surtout multiplier les risques d’erreurs. Le tarot de Viéville se révèle être un joyau de précision pour celui qui prends le temps de l’étudier.
Donc, il faudra du discernement à l’étudiant du tarot pour extraire le sens profond de chaque tirage car si l’intuition est indispensable, seule, elle ne suffit pas. Ce discernement ne pourra être le fruit que d’une solide réflexion – une vraie méditation sur le tarot.
A mon sens il est souhaitable de tirer les cartes dans une fréquence de temps raisonnable et surtout afin que le tirage soit à maturité, c’est-à-dire suffisamment intériorisé pour que ses enjeux soient compris et reflètent vraiment le sens le plus élevé, un sens spirituel, métaphysique. Ainsi la compréhension de la situation correspondant au tirage sera plus complète et les suites à donner se feront en toute conscience.
Aussi, il est bon de noter et d’analyser ultérieurement un tirage. Il faudra s’efforcer de saisir le parallèle entre la carte dévoilée et le caractère ainsi révélé du consultant.

Le tirage à une carte

Maintenant, je pratique un petit tirage rapide, amusant et souvent instructif : le tirage à une carte. Pour cela il faut avoir un jeu de tarot avec ses 78 cartes bien mélangées et d’accès facile, à portée de main. Il faut et il suffit de couper le jeu à un endroit quelconque du tas de cartes, les dos étant visibles. Le paquet restant dans la main droite sera retourné et ainsi une carte apparaîtra. Cette carte donnera la tendance du moment, une indication sur l’humeur, la préoccupation du jour ou tout autre signification qu’on voudra ou pourra lui trouver. Ici l’image et l’imagination doivent stimuler l’intuition et l’emporter en première instance sur la réflexion.
Il est clair que l’un des buts de ce petit ouvrage est de réconcilier l’étudiant du tarot avec les 56 ar-canes mineurs. Je considère en effet qu’il est dommage de ne pas utiliser toute la puissance du tarot, et spécialement le tarot de Viéville qui est d’une précision si stupéfiante qu’il semble tutoyer l’infini.

Deux clés pour comprendre les arcanes mineurs

Certains d’entre vous s’étonneront que la signification des arcanes mineurs qui apparaissent très symétriques à première vue puisse autant changer de signification lorsque le sens de ces cartes pas-sent de droite à renversé.
En observant très attentivement on voit qu’il existe des détails sur ces arcanes qui polarisent la carte, lui donnant un sens haut et bas et un sens gauche et droite (ici encore le tarot est en correspondance avec la Nature où la symétrie absolue n’existe pas ). Or j’ai démontré dans mon livre Les Mystères du tarot de Viéville qu’il existe deux dimensions fondamentales pour s’orienter dans le tarot de Viéville.

La première dimension est le Ciel et la Terre, la division de la carte en deux carrés, un carré céleste en haut et un carré terrestre en bas. Cette division est particulièrement remarquable à l’arcane VI et à l’arcane VIII. C’est une clé qui nous permet de comprendre où se situe le spirituel et le matériel, l’Esprit et la Matière. Ce que les mystiques de toutes époques et de toutes cultures ont nommé le Ciel et la Terre.

La deuxième dimension est l’orientation Est/Ouest de la carte où l’Est correspond au côté gauche de la carte et l’Ouest au côté droit. Cette division explique pourquoi certains personnages du tarot se dirigent dans une direction et certains dans l’autre. C’est une clé qui nous permet de comprendre dans un premier temps l’articulation entre passé (l’orient ou Est) et futur (l’occident ou Ouest) et dans un deuxième temps la démarche mystique qui consiste à passer de l’un à l’autre et correspondant à la symbolique du temple solaire.
A partir de ces deux clés (qui en induisent d’autres, voir le schéma) il devient possible de vraiment donner une signification aux arcanes mineurs.

Orientation de la carte schéma fini

Spécificités des séries

Les deniers correspondent à l’élément terre et à l’Âge d’or, le premier âge et le plus long de la série des quatre âges. Leur équivalent moderne est carreau et leur nature est plutôt passive et intériorisée. Les deniers symbolisent spécialement la fonction de circulation de l’énergie, le physique, la rationalité et les qualités matérielles.
Les coupes correspondent à l’élément eau et à l’Âge d’argent, le deuxième âge de la série des quatre âges. Leur équivalent moderne est cœur et leur nature est passive et intériorisée. Les coupes symbolisent spécialement les fonctions réceptives, passives, l’émotionnel, la sensibilité, les qualités de cœur.
Les bâtons correspondent à l’élément air et à l’Âge de bronze, le troisième âge de la série des quatre âges. Leur équivalent moderne est trèfle et leur nature est plutôt active et extériorisée. Les bâtons symbolisent spécialement la lutte, le pou-voir de persuasion, les qualités intellectuelles.
Les épées correspondent à l’élément feu et à l’Âge de fer, le quatrième et le plus court de la série des quatre âges. Leur équivalent moderne est pique et leur nature est active et extériorisée. Les épées symbolisent spécialement les énergies combatives, l’individualisme, les qualités spirituelles mais ici, paradoxalement, assujetties principalement au matérialisme.

Il faut noter que l’As introduit l’archétype de la série et donne le « la », la note de référence qui va qualifier la gamme. Un As contient et résume toutes les qualités et tous les défauts de sa série.

Aussi, les dix arcanes mineurs de chaque série sont en correspondance, en résonance avec les dix premiers arcanes majeurs. On voit, par exemple, que l’arcane I, le Baga, a les quatre « outils » (de-nier, coupe, bâton et épée) inscrits dans sa carte (le bâton dans sa main gauche et les autres sur l’établi) et l’on notera sa similitude de position avec les quatre As : chacun est le Un et commence une série.
On comparera également avec profit l’arcane VII et les Sept de denier, coupe, bâton et épée. Puis on fera de même avec l’arcane VIII et les Huit de denier, coupe, bâton et épée. Il sera dès lors possible de ressentir la grande beauté du chiffre 7, le carré et le triangle (4 et 3), la Matière et l’Esprit, symboliquement la Terre et le Ciel ; ensuite de percevoir la difficulté du chiffre 8, le double carré (4 et 4), la Matière seule face à la matière, la Terre et la terre.

SÉRIE DES DENIERS

As de denier

Esotériquement, la création du monde à partir de l’Idéation Cosmique.
Le système solaire ; la terre ; la cellule ; Anu ou l’atome primordial.
La cause originelle, le commencement, la graine, le noyau central.
Tous les développements futurs contenus en germe dans la graine.
La sensation primaire de notre centre existentiel, de notre place dans l’univers visible et dans la hiérarchie terrestre.
La perception des priorités, de l’ordre des choses, de la hiérarchie. Le fil conducteur.
Dans un sens général, le début de l’action.

Renversé :
Retard dans le commencement, affaire mal engagée. Perte d’orientation.

Deux de denier

Le mouvement.
Le mouvement spiral, le mouvement primordial né des deux polarités.
Ésotériquement, le serpent Ouroboros (le serpent qui se mord la queue), le chiffre 69.
Le rythme binaire. L’instant d’équilibre entre la succession des rythmes : l’équinoxe de printemps ou l’équinoxe d’automne.
L’évolution et l’involution, l’opposition du jour et de la nuit, de la campagne et de la ville, du groupe et de l’individu.
VIEVIL : la VIE et le VIL. L’action entre le bien et le mal : la nécessaire distinction et compréhension des buts de l’action qui va être mise en mouvement, entre une action positive et une action négative, entre lumière et ténèbres.
Dans un sens général, selon l’entourage, le choix à faire entre deux options opposées.
Selon l’entourage, le besoin de se renouveler, de changer de rythme, d’environnement. Aussi, dans un sens particulier, une bonne vision de l’avenir, la perception du changement à venir.

Renversé :
L’involution, la nuit, la ville, l’individualisme.
Selon l’entourage, le choix de la facilité, de la voie négative.
Selon l’entourage, le changement de rythme préjudiciable pour soi ou pour autrui.
Avec un entourage très négatif : le néant, l’anéantissement.

Trois de denier

La créativité.
Signification avec les deux roses en haut de la carte :
La fertilité, le stimulus de croissance comme peut l’être la chaleur sur la végétation après une averse de pluie.
La profusion, la créativité tonique et prolifique parfois mal maîtrisée. La richesse imaginative, l’inventivité qui part plus ou moins dans tous les sens. Le risque de développement désordonné.
La richesse de l’action, plutôt généreuse et innocente mais envahissante, à la limite de l’anarchique.
Les perspectives de bonne récolte si tout est maîtrisé, contrôlé, si l’équilibre est maintenu.
Le tonus cardiaque.

Renversé (les deux roses au bas de la carte) :
Selon l’entourage, l’envahissement ressenti comme agressif. Le gaspillage de l’énergie. Le désordre.
Selon l’entourage, l’action qui partait sur des bases saines, inspirées, mais qui devient confuse, qui tourne à l’anarchie.

Quatre de denier

La vision idéaliste.
Signification avec l’écu gris et rouge pointant vers le bas :
L’inspiration équilibrée qui portera ses fruits dans le futur.
Une inspiration éclairée et une compréhension intéressante des aspects spirituels, doublée d’une pureté d’intention qui promettent un apport stimulant dans la vie terrestre. Cependant cela reste une vision, une formulation encore complexe qui demande une forte énergie pour vaincre l’inertie du monde matériel, pour s’imposer dans la vie quotidienne ; ce qui peut s’avérer épuisant et, selon l’entourage, moyennement ou peu productif à court terme.
L’idée inspirée, novatrice, qui est portée à la con-naissance du public avec, selon l’entourage, plus ou moins de réussite, de difficultés.

Renversé (l’écu rouge et gris pointant vers le haut) :
Réalisation plus pratique que spirituelle, moins inspirée mais pragmatique, plus en phase avec l’expérience et en vue d’obtenir à terme plus de résultats.
Selon l’entourage : l’altération ou l’abandon de l’idéal. Les maladresses et erreurs de communication qui ralentissent le projet.

Cinq de denier

La gestation dans la matière.
La concentration et la condensation équilibrée des énergies célestes et terrestres dans une vision concrète du monde.
Les projets en gestation et les pensées qui les influencent et les construisent.
Signification avec la fleur et les feuilles coupées par le cadre dirigées vers le bas de la carte:
Une activité intense dans la sphère intellectuelle, empreinte de curiosité, régénérante et qui con-centre l’énergie en vue d’une réalisation matérielle qui s’avère rationnelle car elle s’adapte au mieux aux contingences, difficultés et écueils divers rencontrés ; par exemple en mettant sous contrôle ses passions.
La bonne analyse, rationnelle et équilibrée ; la bonne préparation en vue de l’action ; la bonne stratégie ; le ou les développements prometteurs.
Dans un sens spécifique et selon l’entourage, carte en rapport avec la grossesse.

Renversé (signification avec la fleur et les feuilles coupées par le cadre dirigées vers le haut) :
Le même processus mais avec une pensée moins élégante, moins raffinée et avec une réalisation matérielle moins adaptée car comportant plus de risques ; comme le risque d’être dominé par ses pulsions matérialistes : l’attirance pour les sensations voluptueuses, charnelles, le désir de possession, de domination.

Six de denier

L’accumulation d’énergie.
Signification avec les feuilles vertes dirigées vers le bas de la carte :
Une concentration et une forte accumulation d’énergie, un solide équilibre issu d’une vision matérialiste axée sur le travail, la possession et la conservation mais qui peut être cause d’une certaine neutralité, voire d’immobilisme, d’inertie.
Les richesses matérielles et intellectuelles accumulées, sources de développements futurs.
Selon l’entourage : volonté de faire oublier le passé, les causes originelles de l’action ; dissimulation.

Renversé (les feuilles vertes dirigées vers le haut de la carte) :
Volonté obstinée de conserver et d’augmenter les acquis, l’énergie. Conservatisme excessif source d’isolement, de coupure avec la réalité à venir ; protectionnisme illusoire. Egoïsme, voire ingratitude.
Avec un entourage négatif : l’enfer matérialiste, c’est-à-dire l’enfermement dans la matière sans horizon spirituel.

Sept de denier

L’impulsion divine du désir d’exister dans la matière, la « soif existentielle ».
Signification avec les trois deniers en triangle dans le bas de la carte :
Ésotériquement « la descente dans la matière ».
La joie de vivre, d’exister : la jouissance de la vie. Le plaisir de la découverte, équilibrée et tempérée, assorti d’une pointe de naïveté qui s’apparente à l’inexpérience de la jeunesse de l’existence et qui à la longue peut occasionner un certain désappointement, des désillusions mais aussi, bien sûr, l’expérience.
Les plaisirs de la vie, les voyages, les rencontres et les fortunes diverses et instructives qui s’y rattachent.

Renversé (les trois deniers en triangle dans le haut de la carte) :
Ésotériquement « la chute dans la matière ».
La dure réalité de la vie. L’expérience intime et personnelle de l’incompréhension des conditions, des causes de l’existence ; les difficultés d’adaptation [NB : spécialement associé à l’arcane XII]. Selon l’entourage, les frustrations et déceptions, le sentiment d’injustice et de révolte.

Huit de denier

L’individu dans l’enchaînement des causes et des effets.
Esotériquement, l’humanité en devenir.
En résonance et dans la continuité du Sept de denier, l’expérience équilibrée dans le monde matériel et l’ouverture au monde spirituel dans une relation verticale où la terre rejoint le ciel.
Signification avec la partie effacée du cadre dans le haut de la carte :
Une action individuelle dans un cadre collectif, une expérience riche des enseignements du passé et riche des promesses du futur, pleine de vitalité et de curiosité avec une circulation des énergies rapide et fluide. Toutefois avec un risque de perturbation si la spontanéité de l’élan est supplantée par un attrait trop fort pour la matérialité, si l’intérêt collectif est sacrifié aux intérêts corporatistes.
La conscience ou l’inconscience de l’individu face aux mouvements de pensée collectifs.
Selon l’entourage, la place de l’homme dans la société [NB : spécialement en association avec l’As de denier].
Le peuple et sa prospérité : la pression populaire, les manifestations collectives de bonne ou mauvaise humeur. La circulation des énergies comme par exemple la circulation monétaire et sa répartition. La circulation des fluides dans le corps comme par exemple la pression sanguine.
Selon l’entourage, la conjoncture favorable.
Dans un sens général, l’opinion publique, ce qui est à la mode.

Renversé (la partie effacée du cadre dans le bas de la carte) :
Les attentes et/ou les appétits matériels insatisfaits, les frustrations individuelles et collectives, l’attrait individuel et collectif pour l’aspect matériel de l’existence au dépend de l’aspect spirituel; le désir insatiable.
Selon l’entourage, la conjoncture défavorable.
Dans un sens particulier et selon l’entourage, la rumeur publique.

Neuf de denier

La créativité face à la complexité.
Signification avec la pointe blanche dans la corolle rouge dirigée vers le bas de la carte :
L’énergie céleste et l’énergie terrestre canalisées se portent au centre névralgique de l’être dans un travail intérieur intense, quelque peu chaotique, et faute de s’exprimer idéalement dans un équilibre harmonieux, ces énergies doivent trouver un exutoire – un canal d’expression autre que sous sa forme d’énergie sexuelle, par exemple – qui puisse réellement les libérer et les transcender dans le monde physique.
La difficulté de s’extraire des pesanteurs, de la complexité du monde, de sortir des schémas habituels, des conditionnements innés et acquis afin de libérer sa créativité.
Sous la pression, accumulation des énergies avec engorgement. Nécessité de décompresser, de fluidifier la circulation des énergies, de simplifier les schémas d’organisation pour trouver plus de liberté d’action, de respiration et d’inspiration.
Selon l’entourage, la plus ou moins grande capacité ou volonté à transcender ces énergies contrariées.

Renversé (la pointe blanche dans la corolle rouge en haut de la carte) :
La difficulté de se libérer des habitudes ancrées, ataviques, des antécédents, du poids du passé et l’absence ou le manque de volonté pour y remédier. Selon l’entourage, sensation d’écrasement, d’accumulation des difficultés ; pouvant amener fatalisme et défaitisme.

Dix de denier

La puissance du centre attracteur, magnétique.
Signification avec la grande feuille à double nervure à droite et en bas de la carte (ou encore les deux deniers les plus proches du cadre en bas de la carte) :
Fédération et déploiement des énergies, capacité à activer, entraîner autrui dans une action, un projet parfois complexe pour mettre en œuvre une action qui pourra être ressentie comme d’intérêt général. Toutefois, il y a la nécessité de vaincre l’inertie en obtenant des résultats, car le temps est compté et exerce sa pression.
C’est aussi l’aptitude à simplifier les schémas, à trouver les orientations les plus claires ou bien, selon l’entourage, seulement les arguments pour convaincre car, par sa symétrie, son grand équilibre et son centre « hypnotique » le Dix de denier exprime une forte apparence d’évidence qui, ce-pendant, peut s’avérer illusoire.
Le but commun, l’objectif collectivement consenti qui mobilise ou doit mobiliser les énergies. Capacité à convaincre.
Réunion de moyens (humains, financiers, intellectuels, etc.) en vue d’entreprendre.

Renversé (la grande feuille à double nervure à gauche et en haut de la carte) :
Risque de se couper des enseignements du passé, de se priver de l’expérience accumulée.
Selon l’entourage, illusion, erreur collective ; apparence d’activité mais en réalité sans réels effets.

Valet de denier

Par ordre d’apparition, premier personnage du tarot.
Personnage intelligent, possédant des aptitudes au calcul, doué de bon sens, ouvert d’esprit avec une bonne capacité de jugement, mature et plutôt altruiste, le valet de denier se doit de contrôler son intégrité morale, de maintenir le subtil équilibre entre esprit et matière qui le caractérise.
Très actif avec une excellente capacité de travail et aussi la capacité de se régénérer sur les plans physique, émotionnel et mental ; c’est-à-dire la capacité de récupération physique, la stabilité de caractère et l’aptitude à se remettre en question, à innover.
Selon l’entourage, réussite dans les affaires matérielles et intellectuelles, spécialement les hautes études, la recherche [NB : particulièrement en association avec l’arcane XVII].

Renversé :
Suractivité avec risque de complications pour la santé.
Selon l’entourage, rivalité, compétition, voire inimitié [NB : spécialement en association avec l’arcane I].
Selon l’entourage, le non-respect du principe de précaution, le risque de jouer à l’apprenti sorcier ; calcul à court terme dicté par le seul profit, compromission.

Cavalier de denier

Méthodique et calme, car possédant sa propre vision originale, lumineuse et inspirée, le Cavalier de denier peut mener à terme des projets, généralement d’une ambition élevée, en avançant à son rythme, plutôt lentement mais prudemment, suivant en cela une approche réaliste, terrienne, au-tant basée sur l’analogie que sur l’analyse. Selon les circonstances (selon l’entourage) et se basant sur son intuition, il sera tenté d’accélérer la cadence ou, à l’extrême, de s’arrêter.
Intègre et idéaliste, doté d’une bonne capacité d’écoute, discret et plutôt introverti, voire secret, bien qu’il soit déterminé sur le but ultime, son idéal, le Cavalier de denier peut manquer d’autorité, de poigne au quotidien. Finalement, il a plus une autorité morale – par exemple en respectant le libre arbitre de chacun ‒ qu’une autorité physique, de contrainte. Ainsi, face à des difficultés inattendues, des rapports de force, il peut être momentanément déstabilisé, être hésitant, avec un risque de faux-pas, maladroit.
Selon l’entourage, la régénération spirituelle, la vérité régénératrice.

Renversé :
Peut faire preuve de plus d’autorité et d’esprit pratique au risque d’y perdre en intégrité et idéalisme [NB : spécialement en association avec la série des bâtons]. Capacité de coopération réduite : il entend mais finalement n’écoute pas.
Selon l’entourage, difficulté à trouver le bon rythme.

Reine de denier

Cérébrale et active, focalisée sur ses objectifs généralement d’ordre élevé (c’est-à-dire, selon les cas, ambitieuse et déterminée) sensible à tous types d’impulsions, d’informations, et les reliant entre elles avec pragmatisme, la Reine de denier s’adapte aux circonstances, altruiste ou égoïste selon la nécessité, mais aussi en fonction d’un inconscient riche et complexe, véritable source d’inspiration et de régénération.
Ce qui la caractérise tout particulièrement c’est qu’elle peut être dotée d’une exceptionnelle vision de l’avenir, régénérée par ses multiples sources d’inspiration ; d’une rare capacité à capter les tendances, à entrevoir ce que le monde désire ardemment mais inconsciemment. Cette clair-voyance intellectuelle peut en faire un catalyseur et révélateur de talents, toujours d’une grande exigence.

Renversé :
L’instinct l’emporte sur la raison, l’inconscient sur le conscient. Autoritaire, voire tyrannique mais efficace [NB : spécialement en association avec la série des bâtons].
Selon l’entourage, plus destructive que constructive.

Roi de denier

Fin observateur, curieux de nature, doté d’un solide bon sens terrien et riche des enseignements du passé, d’une culture variée et pratique, essentiellement à caractère technique, voire scientifique, le Roi de denier met une priorité à posséder les meilleures informations et étudie les moyens de mise en œuvre de l’action, attendant patiemment et discrètement son heure, prêt à passer à l’action au moment opportun suivant en cela son intuition.
D’une tendance dissimulatrice, âpre au gain, entrepreneur dans l’âme et d’intelligence pratique, ayant des aptitudes au commandement, le Roi de denier s’il peut se montrer intraitable pour arriver à ses fins car il est ambitieux et soucieux de sa renommée, y mettra les moyens, sans excès, mais prendra des risques calculés ayant bien étudié la situation et longuement pesé le pour et le contre.
Selon l’entourage, les expéditions aventureuses mais prometteuses.

Renversé :
Attentiste et spéculateur sans autre but que le profit matériel.
Selon un entourage négatif, personnage d’une grande dureté, impitoyable pour arriver à ses fins égoïstes, opportuniste d’une grande rapacité.

 

Vous trouverez ce livre à la boutique Acheter en ligne.

Couverture Interp Viév

Il est maintenant intégré dans un beau coffret rouge et noir au titre blanc, avec le tarot de Viéville.

Coffret ouvert déployé

 

MEP_carte_tarot-Labo_V2.indd